#Portrait : Ibtihaj Muhammad, première athlète américaine voilée

Hier -le vendredi 05 Août- a eu lieu la soirée d’ouverture des jeux olympiques à Rio De Janeiro au Brésil. A cette occasion, nous mettons à l’honneur la première athlète américaine voilée à participer aux JO : Ibtihaj Muhammad.

Depuis son jeune âge, ses parents l’ont initié au sport , du volley au basket, sa tenue a toujours posé problème. Sa mère la rapièce pour qu’elle couvre bras et jambes, explique-t-elle sur le plateau d’Ellen DeGeneres, animatrice américaine.

C’est alors qu’un beau jour, en passant par un groupe de collégiens s’entrainant à l’escrime que sa mère a eu le déclic , grâce à la tenue et le masque son voile ne poserait aucun problème ; « Elle m’a dit : “Je ne sais pas ce que c’est, mais je veux que tu essaies” », plaisante Ibtihaj Muhammad interviewée par USA Today.

Tout au long de sa carrière, cette championne afro-américaine, native du New Jersey, a choisi de ne pas faire de concession avec sa foi. “L’escrime m’a trouvée, se souvient-elle. Je voulais un sport où je pouvais être couverte intégralement sans être différente des autres.”

La jeune Américaine enchaîne les compétitions, et les victoires. Elle ressort diplômée en relations internationales et études afro-américaines de l’université de Duke, crée Louella, sa propre marque de vêtements pour femmes voilées et modeuses. « Je voulais que l’équipe d’escrime américaine soit plus diverse et je me suis dit : “quelle meilleure façon d’y arriver que de s’y mettre et se qualifier dans l’équipe américaine ?” », confiait-elle au Elle USA.

Au-delà du simple monde sportif, sa force de conviction a été saluée par le président américain Barack Obama, qui l’a citée lors d’un discours dans une mosquée, ainsi que par sa femme Michelle avec qui elle a croisé le fer lors d’un duel d’exhibition. Ibtihaj Muhammad a même été nommée récemment parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde dans le classement du magazine Time.

Ibtihaj-Muhammad_Obama_Twitter.png

« J’aimerais que non seulement les musulmans mais aussi les jeunes des minorités en général croient en eux-mêmes et qu’ils ne laissent pas les préjugés des autres définir leur avenir, déclare-t-elle dans une vidéo postée sur son compte Instagram. Je veux qu’ils aient de grands objectifs et qu’ils croient en leur capacité à les atteindre. »

Dans un contexte politique où les musulmans sont mal vu et avec la campagne de Donald Trump qui n’incite qu’à la haine envers le musulmans, l’escrimeuse a dû faire face aux critiques et les préjugés :

« Ça a été dur d’entendre dire que je n’avais rien à voir avec l’escrime parce que j’étais noire, ou musulmane, a-t-elle encore confié à la chaîne USA Today. Je me suis battue contre ça quand j’étais jeune (…) Il y a peu, je faisais un tour avec mes partenaires quand un homme m’a arrêtée en me disant que j’avais l’air suspecte et m’a demandé si j’allais faire exploser quelque chose. »

Ibtihadj n’est pas la première femme musulmane à participer aux JO, en effet, en 1996 l’iranienne Lyda Fariman tireuse à la carabine, devient la première sportive à porter le voile .La sprinteuse Rakia Al-Gassra, qui porte aussi le voile, devient la première femme à représenter le Bahreïn cette même année.

Ces femmes là nous inspirent et nous croyons en elles . A nos yeux, elles ont déjà la victoire grâce à leur courage et à leur volonté.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s