Je déteste les mariages à l’algérienne : Partie 02

Après avoir assisté au mariage d’un très bon ami à moi la semaine passée, je me suis souvenue de la chronique que j’avais publiée sur les mariages à l’algérienne mais je me suis surtout souvenue combien je ne les appréciais pas du tout mais alors PAS DU TOUT. Du coup, autant vous dire que ça m’a bien inspiré pour rédiger une deuxième partie à la chronique.

StudioCabrelli-245-618x412

Comme je déteste me forcer alors je les évite au maximum mais des fois je suis juste obligée d’y aller pour faire plaisir à des gens que j’apprécie. Cette fois ci, c’était le cas en assistant au mariage de cet ami. Autant vous dire que j’aurais volontiers esquivé ce mariage qui n’avait pour moi aucun sens.

La mauvaise personne …

En effet, les algériens ont cette tendance à baser leur vie entière sur le mariage, sur ce fameux jour où ils ou elles devront s’unir à cet autre. Malheureusement, ils n’accordent pas autant d’importance à la qualité si je puis dire de cet autre. C’est ainsi que, cet ami, a épousé une fille qui ne correspondait en rien à son idéal féminin et qui ne correspondait pas non plus à l’idéal féminin en général. Le genre de filles que je n’apprécie pas trop, qui n’a aucune limite, pas de principes, pas de valeurs, qui a à peine 23 piges mais qui a déjà avorté, qui ment sans relâche à ses parents, à son homme, arrivant même à l’insulter et à le rabaisser, à carrément le dépouiller de tout son argent pour le donner à un autre. Autant vous dire que ce n’est pas du tout le genre de fille dont rêve une belle maman ou même un homme.

Plusieurs fois, il a voulu annuler ce mariage, arrêter, fuir mais il a cédé aux pressions sociales : que vais-je dire à mes parents ? Que vais-je dire à ses parents ? Comment faire face à son père ? Comment lui dire qui est réellement sa fille ? Comment dire aux autres que le mariage est annulé ? Il n’a pas eu le courage, il n’a pas été aussi fort et il n’a eu d’autre choix que de l’épouser en disant : « Personne d’autre que moi ne voudrait d’elle de toutes façons, je dois me sacrifier, je dois « nestar’ha » … »

Affligeants et pathétiques, nos mariages qui se font pour toutes les raisons sauf pour les bonnes. Nos femmes qui ont peur de vieillir seules et du qu’en-dira-t-on, nos hommes en mal d’une personne qui s’occupera d’eux car ils ne peuvent rien faire seuls …

photo-couple-mariage-marche-dos-2-600

Les mauvaises raisons …

Le pire finalement, ce ne sont pas les cérémonies sans fin, les robes traditionnelles qui défilent et les remarques incessantes des invités sur tout et n’importe quoi, non le pire ce n’est définitivement pas ça. Le pire c’est d’épouser la mauvaise personne tout en sachant que ça ne mènera nulle part, le pire ce sont ces gens qui n’ont aucune idée de ce que le mariage est vraiment, le pire, ce sont ces gens qui se marient pour les mauvaises raisons et jettent un argent fou par la fenêtre juste pour faire genre devant les autres. Mais à la fin de la fête, ces autres vont chez eux et se foutent royalement de la suite, à la fin il ne restera que lui et elle, vivant sous le même toit, devant se comprendre, vivre avec les défauts de l’autre, tracer leur chemin seuls et s’ils échouent, ces autres ne seront pas là pour critiquer une robe ou valider un gâteau, non à ce moment, ils seront seuls face à leur vie de couple.

C’est pour cela, que la première étape, la plus importante, c’est de choisir la bonne personne. Cette personne n’a pas à être parfaite car nul n’est parfait. Mais il faudrait que vous puissiez vous synchroniser avec cet être, le comprendre et aussi qu’il vous comprenne et que les deux s’aiment suffisamment pour faire face à la vie post mariage car ça sera inévitablement la partie la plus difficile.

La cohabitation …

Deux êtres différents, qui ont vécu dans deux familles différentes se retrouvent sous le même toit à devoir cohabiter avec leurs différences. S’ils réussissent : ils vivront heureux et auront beaucoup d’enfants. S’ils échouent, un divorce à la clé, une procédure bien triste pour eux et leurs familles et une obligation de se reconstruire après coup. Les avocats savent bien de quoi je parle et pourront le confirmer, le taux de divorce devient de plus important d’année en année dans notre pays.

Alors faites bien attention de bien choisir, car même en choisissant bien nous ne sommes pas à l’abri de l’échec alors là en partant du mauvais pied, ça ne peut que mal se finir. Les robes, les gâteaux, la salle et les critiques des invités ne seront que de petits détails sans importance en comparaison avec ce que vous risquez de subir si vous vous jetez aveuglément dans un mariage sans avenir et sans issue.

mariage-traditionnel-500x500

Advertisements

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s